Agence artistique > Romanciers > Sophie Chérer

Sophie Chérer

Sa première publication : un dessin envoyé à Cabu, dans Charlie-Hebdo, à 18 ans. Après des études de criminologie, elle devient journaliste ( 7 à Paris, L’Autre journal ) puis romancière, pour la jeunesse ( à l’Ecole Des Loisirs ) et pour adultes. Elle vit de ses plumes, à la campagne : littérature, ateliers d’écriture, quatrièmes de couverture, portraits d’artisans de la maison Hermès, dramatiques radio, théâtre… Son dernier livre, Ma Dolto ( Stock ), une biographie iconoclaste, célèbre le centenaire de la psychanalyste. Des adaptations de certaines de ses oeuvres pour la télévision sont en cour d’écriture

Scénariste de télévision

- 2009

  • A CEUX QUI NOUS ONT OFFENSES (Option)
    • ENDEMOL FICTION

- 2011

  • PARLE TOUT BAS SI C’EST D’AMOUR
    • Co-adaptation avec Véronique LECHARPY
    • Réalisé par Sylvain MONOD
    • Avec Jérémie DUVALL, Jeann MONNET, Fabien ZENONI, Francis PERRIN, Jacques BOUDET, Bernadette LAFONT
    • Festival de Luchon 2012
    • MFP TV - FRANCE TV

Romancier

- 2008

  • MA DOLTO
    • EDITIONS STOCK
    • « Je voulais raconter la vie de Françoise Dolto, mais que ce ne soit pas une biographie classique. Je voulais défendre son combat, mais que ce ne soit pas un pamphlet. Je voulais parler de l’inconscient à des profanes, mais que ce ne soit pas “La psychanalyse expliquée à ma fille”. Je crois que c’est en trouvant son titre que j’ai compris ce qu’allait représenter ce livre pour moi.
      Parce que le grand public l’avait découverte quand elle avait près de soixante-dix ans, parce qu’elle était apparue à la télévision le cheveu argenté bien coiffé, la petite laine sur les épaules et les lunettes sagement posées sur le nez, Françoise Dolto était trop souvent présentée comme une grand-mère gâteau de publicité. Alors, ce livre, je décidai de l’appeler Ma Dolto. Pour qu’il sonne comme Ma’ Dalton, mère tutélaire, rebelle patentée. Parce que cette Françoise Dolto-là, c’est la mienne, bien que je ne l’aie pas rencontrée, à la fois distante et si proche, et que c’est ma vision d’elle, subjective, partiale, incomplète, que je livre dans ces pages, en murmurant son nom autant que je le clame, comme on dit quelquefois mon enfant, mon héros, mon amour. »
      Sophie Chérer

- 2006

  • PARLE TOUT BAS, SI C’EST D’AMOUR
    • ÉCOLE DES LOISIRS - COLLECTION MÉDIUM
      Caroline et Olivier aimeraient que leur entourage cesse de leur parler de l’Amour. Le leur, tellement fort, est né et va vivre sous le signe de l’audace et du danger. Dans ce récit il est question de sentiments, mais aussi de mort, d’éducation sexuelle et de relations vues à travers le regard d’ados de 16 ans, pleins de sagesse.

- 2004

  • L’ENJOLIVEUR
    • EDITIONS STOCK
    • Chaque été, les fidèles admirateurs de Jean Giono se retrouvent pour évoquer sa mémoire et décortiquer un de ses livres. Cette année-là, en 2002, il aurait 107 ans, un âge de pied de nez aux commémorations officielles. La réunion des amis se déroule sur le plateau de l’Aubrac, où fut tournée, quarante ans plus tôt, l’adaptation cinématographique du roman Un roi sans divertissement. Entre lectures et pique-niques, randonnées et concert de julien Clerc, le bonheur de lire se décline et s’épanouit. Mais, très vite, un crime endeuille la célébration. Un cadavre est retrouvé dans un hêtre. La même mise en scène que dans le roman. Quel admirateur fou, quel démiurge a décidé que la vie et la mort devaient imiter la fiction ? C’est un défi d’une singulière originalité que se lance Sophie Chérer dans cet hommage à son romancier préféré. Elle explore comme en se jouant les pouvoirs de la littérature, et les liens multiples qui se tissent malgré lui entre un lecteur amoureux et son livre...
  • LA SANTÉ SANS TÉLÉ
    • ÉCOLE DES LOISIRS - COLLECTION MOUCHE
    • Sur sept chapitres avec pour titre des émissions de télévision d’aujourd’hui, Sophie Chérer nous offre un court roman dont le thème principal est la télévision et ses méfaits. Quand Mathilde découvre sur le trottoir une télévision, elle pense de suite que son nouveau voisin ne sait pas où se trouve la déchetterie. Hé bien non, elle n’y est pas du tout puisque son voisin a bien l’intention de se passer définitivement de cet objet qui lui cause du mal. Naît alors l’envie pour Mathilde de récupérer le bien puis une nouvelle rencontre avec son curieux voisin finit par l’en dissuader totalement. L’auteur a pris le parti de "dire la vérité " sur la télévision aux enfants et elle leur offre une série de chiffre sur leur consommation et sur la manière dont la télévision aujourd’hui fonctionne avec ses revers, ses stratégies. A partir de la fiction, Sophie Chérer rappelle un message connu mais elle fournit pour cela de bonnes raisons ! Espérons que le lecteur pourra en sortir convaincu... Un regret peut-être, le ton par lequel passe le message…qui donne à penser que Mathilde finit par réciter un discours bien appris.
  • POURQUOI MAMIE N’EST PAS GÂTEAU
    • ECOLE DES LOISIRS - COLLECTION MOUCHE
    • Avec ce petit roman, Sophie Chérer nous invite à revoir nos préjugés et à s’interroger sur nos différences. Tout commence par les vacances de février : il y a ceux qui partent au ski et ceux qui ne partent pas du tout. Mathilde est, cette année, entre les deux : elle passera ses vacances en Lorraine, chez sa grand-mère. Et lorsqu’on dit « grand-mère », on pense souvent lunettes, cheveux blancs et cordon-bleu. La grand-mère de Mathilde semble tout le contraire. Elle déteste cuisiner, elle est hyperactive, elle roule en voiture de sport, elle se ruine en paquet de café. Dès son arrivée, c’est le McDo, puis une foule d’activités et de jeux… et bien sûr le restaurant. Peu à peu, Mathilde apprendra à mieux connaître sa grand-mère et surtout pourquoi celle-ci déteste cuisiner. Entre larmes et rires, entre les contes de Grimm et la Seconde Guerre mondiale, on apprendra également q’un livre de recettes peut changer bien des comportements. Un récit bien mené, sur les relations d’une petite fille et sa grand-mère, mais aussi sur le droit à la différence.

- 2002

  • L’OGRE MAIGRE ET L’ENFANT FOU
    • ÉCOLE DES LOISIRS - COLLECTION NEUF
    • Un conte moral et écologique au pays des ogres. Si autrefois les Ogres devaient courir après les enfants pour les manger, les temps ont bien changer. Un jour, un Ogre plus malin a eu l’idée élever les petits enfants comme des poulets. Les enfants se gavent alors de produits industriels, regardent la télévision. Mais comme les vaches, dans ces batteries, les enfants se mettent à baver et à trembler : apparaît la maladie de l’enfant fou. Il faut alors songer à « l ’abattage systématique ». Pourtant un ogre maigre refuse cet état de fait et, se liant d’amitié avec un enfant sauvage, Sylvain, commence la révolte, contre la cruauté et l’appât du gain. Une fable ironique et grinçante contre la société de consommation

- 2001

  • L’HUILE D’OLIVE NE MEURT JAMAIS
    • ECOLE DES LOISIRS - COLLECTION MÉDIUM
    • Par amour pour Caroline, Olivier a rendez-vous avec une vieille dame, la baronne Cordopatri, qui a refuse de céder ses quarante hectares d’oliveraie à la Mafia. Elle fait son huile d’olive toute seule. En travaillant pour elle, sans la savoir, Olivier va peu à peu troubler l’ordre établi par la Mafia.

- 1999

  • A CEUX QUI NOUS ONT OFFENSÉS
    • EDITIONS DE L’OLIVIER
    • Un dimanche, dans une station-service de banlieue où je venais payer mon plein, le pompiste a refusé de faire une fausse facture au client, devant moi, qui lui en offrait dix francs. J’ai pensé que l’homme était un original, un héros, un résistant, pour tout dire : un personnage. Une âme forte, comme en cherche partout la Gionophile que je suis. Qu’à lui seul il nous consolait des Tapie, des Botton et autres Deviers-Joncour. De leur arrogance, de leur indécence, de leur pose de victimes. A lui seul. Et je savais qu’il n’était pas seul. Je lui ai donné un nom, une femme très aimante, un passé, une vocation, et pour finir un destin. C’est la femme qui est devenue l’héroïne de l’histoire, finalement. Quant au vrai pompiste, je l’ai retrouvé et je lui ai envoyé ce livre écrit en hommage à son anachronique droiture. Je ne suis pas peu fière d’exercer un métier qui permet cette sorte de joie, profonde et vengeresse. (Sophie Chérer)
  • MATHILDE À LA DECHETTERIE
    • ECOLE DES LOISIRS - COLLECTION MOUCHE

- 1997

  • LES HAMSTERS N’ONT PAS DE VOIX
    • ÉCOLE DES LOISIRS - COLLECTION MOUCHE
    • Mathilde aimerait emmener son nouvel ami Oréon le hamster à l’école.

- 1996

  • LES LOUPS DU PARADIS
    • L’OLIVIER

- 1995

  • LE CADET DE MES SOUCIS
    • ÉCOLE DES LOISIRS - COLLECTION NEUF
  • LA SEULE AMIE DU ROI
    • ÉCOLE DES LOISIRS - COLLECTION NEUF
    • Personne n’a jamais pu savoir la vérité sur les derniers jours du jeune Louis XVIII, incarcéré à l’âge de huit ans.

- 1994

  • AMBASSADEUR DE SPARTE À BYZANCE
    • ÉCOLE DES LOISIRS - COLLECTION MÉDIUM
  • MATHILDE EST TOUS LES ANIMAUX
    • ÉCOLE DES LOISIRS - COLLECTION MOUCHE

- 1993

  • NE ME RACONTE PLUS D’HISTOIRES MAMAN
    • ÉCOLE DES LOISIRS
  • QUAND JE PENSE À LA RÉSISTANCE
    • ÉCOLE DES LOISIRS - COLLECTION MÉDIUM
    • Marianne, éternelle première de la classe, est censée participer au concours régional sur le thème -Enfance et résistance-

- 1992

  • UNE BRIQUE SUR LA TÊTE DE SUZANNE
    • ÉCOLE DES LOISIRS
    • Le grand-père de Suzanne est mort brutalement alors qu’ils tondaient la pelouse ensemble

Auteur dramatique

- 2000

  • LES OGRES, UNE BRÈVE HISTOIRE DE L’ÉLEVAGE
    • C’EST PAS LA VIE ?
    • Contes polyphoniques et contemporains mis en scène par laurent PELLY au Festival d’Avignon 2000
    • L’AVANT SCÈNE

Radio

- 1999

  • A CEUX QUI NOUS ONT OFFENSÉS
    • Adaptation de son roman
    • Radio allemande

- 1994

  • LE DIMANCHE DES RÉPARATIONS
    • Adaptation de son roman
    • France Culture

Catherine Winckelmuller - Agents Associés - 10 Rue de Louvois 75002 PARIS Tel : 01 42 56 05 95 - Fax : 01 75 77 18 22 - catherine@winckelmuller.com

SPIP par Oniris Productions | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0